Corse vue du continent

« Partout, des montagnes autour de moi, et, devant moi, la mer, la mer avec une tache presque indistincte : la Corse, ou plutôt l’ombre de la Corse. » Guy de Maupassant

Quelques jours par an il est possible de voir la Corse des rivages de la Côte d'Azur (secteur de Nice, Eze, Monaco, Menton, Grasse, Gourdon, Vence ; distance environ 180 kilomètres). Ce phénomène, rare à l'aube, est exceptionnel la journée. De nombreuses personnes croient à un mirage alors qu'il ne semble pas que cela soit le cas même si la rotondité du globe ainsi que la visibilité limitent ces observations.

Corse vue de la Côte d'Azur : Photos en "haute définition (HD)

Cliquez sur les photos ci-dessous pour ouvrir des photographies panoramique en haute définition de la Corse vue du continent. Ces images ont été réalisées par assemblage de plusieurs photographies et peuvent permettre des tirages grand format. Le premier panorama représente un lever de soleil sur la Corse et le second la Corse avec la ville de Nice au premier plan.

panorama-haute-definition-corse-continent-mini-web  panoramique-corse-vue-de-nice-mini-web

Les photos ci-dessous sont des panoramiques en haute définition de la Corse vue du continent depuis le massif du Mercantour (secteur Authion, col du Turini, Alpes Maritimes). La photo de gauche (aube avant le lever du soleil) représente la Corse (face Nord Ouest) en entier sans que la rotondité du globe ne limite l'observation! Lîle de beauté y est visible des plages jusqu'aux sommets.

detail-pano-corse  

corse-authion-jour-mini

Corse vue du continent : les conditions méteorologiques requises

Les conditions météorologiques et aérologiques d'apparition de la Corse sont relativement faciles à cerner. La visibilité dépend principalement de la quantité de particules solides ou liquides en suspension dans l'atmosphère. Plus le nombre de particules est important et moins la visibilité est grande. L'aérologie, qui s'intéresse au phénomène météo de petite échelle, nous apprend que c'est la stabilité ou l'instabilité de la masse d'air qui emprisonnent ces particules ou au contraire les libèrent. Une masse d'air stable empêche les mouvements verticaux. Une inversion de température (température augmentant avec l'altitude au lieu de baisser) bloque donc toutes les particules, cela a pour effet de diffuser la lumière en provenance de la Corse et donc de nous empêcher de la voir. Ces particules (aérosols) proviennent des fumées (incendie, pollutions variées et diverses), du pollen en suspension dans l'air, des particules de sel et surtout de la vapeur d'eau (eau à l'état gazeux). Les températures de la mer et de l’air doivent être assez proches afin de limiter au maximum l’évaporation. Pour avoir une chance de voir la Corse du continent, il faut donc que ces aérosols soient les moins nombreux possible. L'humidité de la masse d'air étant sûrement le facteur le plus pénalisant. Cette inversion en basse couche empêche souvent de voir la côte Corse, on ne distingue alors que les sommets. Au niveau météorologique, science de l'air à l'échelle d'une région ou d'un pays, on peut noter qu'un flux d'air sec favorise une bonne visibilité. L'air en provenance du sud, chargé en vapeur d'eau par la Méditerranée empêche une bonne visibilité. L'air froid et sec du nord est au contraire propice. Ce flux de nord s'appelle le Mistral en vallée du Rhône et en Provence. L'anticyclone des Açores est à l'origine de ce vent. Il est souvent associé à une dépression sur le Golfe de Gênes. La position de cette dépression va déterminer la clarté de l'air entre Corse et continent. Pour simplifier lorsque cette dépression est située au sud du Cap Corse, elle ramène du vent d'Est chargé en humidité sur la Côte d'Azur. Pour qu'elle entraîne, elle aussi un flux de Nord il faut que son centre soit positionné approximativement sur la botte italienne et au nord de la latitude du cap Corse. Lorsque la dépression est absente, ce qui est peu courant, la visibilité est souvent excellente.

Corse vue du continent : Mirage ou réalité, la courbure terrestre limite l'observation

La rotondité du globe limite très sérieusement l'observation de la Corse vue du continent. La plupart des photos de cette page web ne montre qu'une portion d'une cinquantaine de kilomètres de l'Ile de Beauté. Le reste est sous l'horizon ou sous les brumes de basse couche. Une formule simplifiée permet de calculer l'altitude de ce que l'on observe (h2) en fonction de son altitude (h1) et de la distance (D) entre le point d'observation et le point observé.

calcul-rotondite-terrestre

Courbure terrestre

Par exemple : à 150m d'altitude et à 180 km de distance on ne peut voir que ce qui est à 1425 mètres ou au dessus.
Les rayons lumineux sont systématiquement déviés à la surface de la terre. Ce paramètre influe de manière favorable car les rayons lumineux suivent dans une certaine proportion la courbure terrestre. Ce phénomène s'appelle la réfraction (bientôt plus d'infos à ce sujet sur ce site. N'hésitez pas à demander d'être tenu informé ici : contact).

Corse vue du continent : historique de cette observation

Paul Helbronner (1871-1938) s'intéressa de près à la position de la Corse dans le bassin méditerranéen. Scientifique de formation (école polytechnique), il passa une grande partie de sa vie à réaliser une oeuvre en 9 gros tomes : "La description géométrique détaillée des Alpes françaises". Ce travail consista à définir la position précise des sommets des Alpes Française les uns par rapport aux autres, par triangulation. Croyant arriver à la fin de son projet il aperçu les sommets Corses alors qu'il triangulait les derniers sommets du Mercantour. Le tome 9 est consacré à la "jonction géodésique directe de la Corse au continent français", ainsi qu'à la triangulation des sommets Corses entre eux. Il fit allumer des feux à l'aide de projecteurs en Corse sur différents sommets (Cinto, Stello, Rotondo...) afin de mieux pouvoir les localiser depuis le continent. Le repérage et positionnement des sommets eurent lieu grâce à une lunette (voir ci dessous). Le schéma de la "compensation de la jonction géodésique de la Corse à la chaine méridienne des Alpes Française" vous facilitera la compréhension du travail de Paul Helbronner au début du 20ème siècle.
Bientôt un petit résumé du tome 9 sur cette page (n'hésitez pas à demander d'être tenu informé ici : contact).

Des petits enfants de Paul Helbronner ont crée une association (APH), ainsi qu'un site internet www.helbronner.org. Je vous invite à visiter ce site, notamment la biographie de Paul Helbronner (entre autre pages 6 à 10 sur le thème de la Corse vue du continent) ; ainsi que des photos du scientifique. Une sélection d'articles est également disponible sur le site de l'Association Paul Helbronner.

Corse vue du continent : identification des sommets

Les sommets Corses sont clairement visibles du Cap Corse jusqu'à la partie Ouest de l'île de Beauté. Vous pouvez (en cliquant sur la vignette) accéder à un panoramique haute définition identifiant la plupart des sommets visibles (Stello, Biancu, Cinto, Minuta, Orba etc...).

pano-hd-sommet-corse-web

Quelques chiffres clés relatifs à la Corse vue du continent

  • Mont Agel (au dessus de Monaco)/ Monte Cinto en Corse : distance 198282,67 mètres, azimut 243,69 d'après les calculs de Paul Helbronner.
  • Mont Coudon (près de Toulon)/ Monte Cinto en Corse : distance 255582,75 mètres, azimut 279,06 d'après les calculs de Paul Helbronner.
  • Distance Nice Calvi : environ 165 km.
  • Un sous marin en ligne droite entre Nice et Calvi serait, au milieu de ce trajet, à 500 mètres de profondeur.

Liens internet Corse vue du continent